Ouvert sur rendez-vous au 07.68.06.36.97 /
Pépé, planteur d’arbres et passeur de vie

Pépé, planteur d’arbres et passeur de vie

Texte prononcé le 18 janvier 2020, à l’occasion des funérailles de notre grand-père, Henri Mercier, décédé à 98 ans.

Pépé, en voilà un homme qui plantait des arbres !

De ses œuvres il en est une qui me tient à cœur de rappeler ici : pépé a planté forêts et vergers ; il a fondé une famille qui elle-même s’est déployée jusqu’à sa dernière arrière-petite-fille née le 1 novembre 2019. Par sa vie, il a illustré le sens du mot transmission. Plus : il nous a donné à voir que la transmission constitue le cœur de l’existence : la vie c’est transmettre, et pépé est un passeur d’arbre, passeur de vie. Il me l’avait dit en ces termes : « Je suis un homme de la continuité, de la forêt ».

En liant ainsi l’existence à l’arbre, je crois que pépé nous incitait à en percevoir un sens métaphysique. Les évangiles nous rappellent que toute richesse est spirituelle, que notre passage sur terre est fugace. Et nonobstant, ce passage est bien terrestre, c’est en cela qu’il fonde notre humanité. C’est là un paradoxe qui traverse les écritures, celui du pèlerin enraciné. Pourtant, c’est la pleine conscience de cette finitude que donne l’accès aux biens spirituels : transmettre la vie et, selon nos différents charismes et nos capacités, transmettre les conditions de son épanouissement. Cette conscience et cette expérience, dont pépé était si riche, s’appelle l’Amour.

Pour nous autres petits-enfants, aller voir pépé c’était comme aller sous un grand chêne. Un chêne paisible et majestueux, pourvu de généreuses frondaisons pour les oiseaux de passage. Sous ses ramures perçait une lumière qui donnait à chacun, selon le besoin de son entendement, matière à méditer. Toujours il était attentif à notre cheminement, et nous accompagnait de son conseil.

Assis dans son grand fauteuil, il émanait de lui une sorte de royauté rustique, à la fois tout proche, tendre, mais aussi l’œil vif nous inspirant un profond respect. Pépé régnait sur nos cœurs par ce savant mélange de présence et de liberté.

Aujourd’hui le vieux chêne est tombé au milieu des arbres fruitiers. Ils fleuriront au printemps et donneront du fruit.
 
Noé Mercier, son petit-fils.
 
En hommage à pépé qui vient de nous quitter, retour sur ce témoignage inestimable pour toute sa famille :  vidéo « La Continuité »

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier